Loading...
Nature

Récupération des eaux de pluie : quelques conseils avant de vous lancer

gouttes_pour_pluviometre_en_verre_de_jardin

À l’heure actuelle, limiter sa consommation d’eau potable est indispensable. Heureusement, plusieurs solutions peuvent être envisagées pour diminuer son impact sur l’environnement. Prendre de bonnes habitudes pour éviter de gaspiller, ou installer des limitateurs de débit sur les robinets sont autant de mesures à prendre, pour adopter un comportement plus éco-responsable. De plus, sachez qu’en tant que particulier propriétaire de votre logement, vous êtes autorisé à récupérer les eaux de pluie. Toutefois, prenez connaissance des informations suivantes et de nos conseils, avant de vous lancer.

Déterminer la pluviométrie avant l’installation d’une cuve

C’est vrai, dans certaines régions, l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie n’a pas énormément d’intérêt. De ce fait, il serait intéressant de prendre connaissance de la pluviométrie sur un mois. Pour cela, il vous suffit d’investir dans un pluviomètre en verre de jardin, que vous installerez dans un espace aéré, éloigné des arbres et des haies. Une fois en place, il vous suffit d’effectuer le relevé un mois plus tard.

Ensuite, calculez simplement la quantité d’eau que vous pourrez récupérer, en multipliant le résultat (converti en mètre) par la surface en mètre carré de votre logement. Vous obtenez alors un résultat en mètre cube.

Quelles sont les utilisations possibles de l’eau de pluie ?

L’eau de pluie peut être utilisée pour arroser votre jardin, ou nettoyer votre voiture ou un vélo. De plus, le récupérateur d’eau de pluie peut également être relié à votre domicile. Dans ce cas, l’eau sera utilisée dans les toilettes, ou même pour faire fonctionner votre machine à laver ou votre lave-vaisselle. Vous pouvez le constater, les utilisations sont multiples et les économies considérables.

Les obligations légales

Seule l’eau de pluie provenant de la toiture peut être récupérée. D’autre part, il n’est pas possible de raccorder l’eau de pluie aux pièces fonctionnelles de la maison, comme la cuisine ou la salle de bain. En revanche, les caves et les garages peuvent être alimentés en eaux pluviales.

Sachez également que tous les robinets distribuant de l’eau de pluie doivent faire l’objet d’une signalisation spécifique. Enfin, une déclaration en mairie doit être effectuée, si l’eau pluviale utilisée dans le fonctionnement d’un lave-vaisselle ou d’une machine à laver est rejetée dans les eaux usées.

Comment bien choisir votre cuve de récupération des eaux pluviales ?

  • Le type de récupérateur : il peut être extérieur ou à enterrer. Cette dernière solution doit être privilégiée, si toutefois vous souhaitez préserver un maximum d’espace dans votre jardin. D’un point de vue esthétique, sachez qu’il existe aujourd’hui des récupérateurs extérieurs décoratifs, dont la fonction passera inaperçue.
  • La capacité de la cuve : elle doit être choisie en fonction de la quantité d’eau récupérée. Pour la déterminer, référez-vous au calcul précédemment mentionné.
Les plus récents